Le Canada entre dans l’histoire avec un investissement mondial sans précédent dans l’économie des soins et les droits des femmes

Le Canada entre dans l’histoire avec un investissement mondial sans précédent dans l’économie des soins et les droits des femmes

 

Le 30 juin 2021 – Ottawa – Aujourd’hui, le Premier ministre Trudeau a pris des mesures audacieuses en faveur d’une relance économique féministe mondiale en annonçant 100 millions de dollars en nouveaux fonds d’assistance internationale consacrés au travail de soins rémunéré et non rémunéré lors du Forum Génération Égalité, le plus grand rassemblement multisectoriel sur les droits des femmes dans le monde. Il s’agit du premier investissement mondial ciblé dans l’économie des soins par un gouvernement donateur. 

Cet engagement en matière d’assistance internationale, ainsi que l’engagement historique de 30 milliards de dollars pris par le Canada dans le budget fédéral de 2021 pour mettre en place un système national d’apprentissage et de garde des jeunes enfants, montrent que le Gouvernement considère l’investissement dans l’économie des soins, dans des domaines tels que les soins aux enfants et aux personnes âgées et les conditions de travail décentes pour les travailleurs domestiques, comme des éléments essentiels des stratégies de relance économique du Canada et du monde entier en cas de pandémie. 

« En cette période critique où le monde cherche à se remettre de la pandémie de la COVID-19, l’investissement du Canada dans le travail des soins rémunéré et non rémunéré arrive à point nommé, car ce travail rend possible tout autre travail », a déclaré Nicolas Moyer, PDG de Cooperation Canada. « La relance féministe au Canada et partout dans le monde nécessite un leadership fort et agissant, comme le démontre le Canada aujourd’hui. » 

La COVID-19 a mis en évidence l’importance des soins pour notre société et notre économie, tout en démontrant à quel point le secteur des soins est fragile. La lourdeur et l’inégalité des responsabilités en matière de soins demeurent l’un des principaux obstacles à l’égalité des genres dans le monde. Selon l’Organisation internationale du travail, avant même que la pandémie ne survienne, 42 % des femmes en âge de travailler déclaraient ne pas être en mesure d’exercer un travail rémunéré en raison de leurs responsabilités non rémunérées, telles que les activités de soins et les tâches domestiques comme le nettoyage et la cuisine, contre seulement 6 % des hommes. 

Oxfam, avec ses alliés mondiaux, a demandé un investissement de plusieurs millions de dollars dans des programmes qui aideront à reconnaître, réduire et redistribuer le travail de soins non rémunéré, libérant ainsi le temps des femmes et créant plus d’opportunités de travail et de participation politique et communautaire. L’investissement dans les soins rémunérés et non rémunérés, au Canada et dans le monde entier, soutiendra les droits des femmes et constitue un bon sens économique. 

Cet engagement de 100 millions de dollars a le potentiel de soutenir des initiatives qui défendent les droits des travailleurs et des travailleuses du secteur des soins, de créer et d’améliorer les infrastructures de soins et de soutenir des programmes qui favorisent des normes sociales positives autour des responsabilités partagées des hommes et des femmes en matière de soins. 

 

Personne-ressources pour les médias 
Kat Guerin 
Gestionnaire des communications 
[email protected] 

 

À propos de Coopération Canada 

Coopération Canada rassemble et amplifie les voix des organismes canadiens du milieu de la coopération internationale et de l’aide humanitaire en rassemblant les leaders du secteur, en influençant les politiques et en développant les capacités. De concert avec nos partenaires du Canada et du monde entier, nous construisons un monde plus juste, sécuritaire et durable pour tous.