Suivi du webinaire de Coopération Canada sur l’Ukraine

Suivi du webinaire de Coopération Canada sur l’Ukraine

Coopération Canada a organisé un webinaire le 9 juin, suite aux 100 jours de guerre en Ukraine. En utilisant une lentille féministe, le panel a discuté des besoins des personnes déplacées et plus largement, de la couverture médiatique, de la réponse humanitaire et de la politique étrangère.  

Nous remercions notre groupe d’experts pour leur récit sur le travail incroyable que leur organisation continue d’accomplir pour aider les populations d’Ukraine et d’ailleurs. 

 

Aisha Francis est la directrice générale de KAIROS. Elle est une auteure et une professionnelle chevronnée avec plus de vingt-cinq ans d’expérience diversifiée en leadership et en affaires dans les secteurs privé, corporatif et sans but lucratif. Elle a une expérience significative dans le développement du leadership et une solide expérience dans la défense des questions de justice raciale.

Thomas Bauer est le président-directeur général stratégique et dynamique de SOS Villages d’Enfants Canada, avec plus de 20 ans d’expérience dans les domaines de la protection de l’enfance, du développement international, de la gestion et de la gouvernance d’organismes sans but lucratif.

Natalia Karbowska est la cofondatrice et directrice du développement stratégique de l’Ukrainian Women’s Fund – le seul fonds pour les femmes en Ukraine. Natalia a plus de 25 ans d’expérience dans le travail de développement, dans le domaine du développement de la société civile et des droits des femmes,

En tant que vice-présidente des relations extérieures, Gabrielle Bardall dirige EngageParlDiplo, le programme phare d’orientation et de dialogue du Centre parlementaire pour les députés et les diplomates canadiens, et fait progresser le rôle du Centre parlementaire en tant que leader mondial de la démocratie au Canada.

 

Pour en savoir plus sur le webinaire, vous pouvez le regarder ici.

70 organisations canadiennes d’aide humanitaire et de développement international demandent au gouvernement du Canada de modifier la Loi d’exécution du budget (LEB).

70 organisations canadiennes d’aide humanitaire et de développement international demandent au gouvernement du Canada de modifier la Loi d’exécution du budget (LEB).

30 mai, 2022 (Ottawa) – Coopération Canada, de concert avec 70 organisations canadiennes d’aide humanitaire et de développement international, exhorte le gouvernement du Canada à modifier la Loi d’exécution du budget (LEB) afin de refléter l’esprit du projet de loi S-216, la Loi sur l’efficacité et la responsabilité des organismes de bienfaisance. Les changements au régime de bienfaisance du Canada proposés dans la LEB publiée en avril 2022 accentuent les relations coloniales et paternalistes entre les organismes de bienfaisance et les partenaires qui soutiennent leurs objectifs de bienfaisance, tant au Canada qu’à l’étranger. 

 Initialement encouragés par l’engagement du Canada dans le budget fédéral de 2022 à mettre en œuvre l’esprit du projet de loi S-216, de nombreux organismes de bienfaisance canadiens sont déçus par ce qui est proposé dans la LEB. 

 « Le régime canadien des organismes de bienfaisance est désuet, colonial et patriarcal. Il doit changer pour que les organismes de bienfaisance puissent mieux soutenir les organisations et les mouvements qui réagissent aux conflits et aux crises, qui luttent pour la justice et les droits de la personne et qui investissent dans le développement durable partout dans le monde. Nous voulons transférer le pouvoir et les ressources aux communautés qui sont à l’avant-garde du changement, et nous avons besoin d’un régime de bienfaisance qui appuie cela », explique Kate Higgins, directrice générale de Coopération Canada. « Nous nous réjouissons de l’ouverture du gouvernement au dialogue pour répondre à nos préoccupations », ajoute Mme Higgins. 

 Les organismes de bienfaisance sont soucieux d’intégrité et veulent préserver la confiance du public. Ils s’engagent à faire preuve de la plus grande responsabilité. Les signataires de la lettre craignent cependant que la LEB ne rende plus difficile pour les organismes d’atteindre leurs objectifs de bienfaisance en insérant dans la loi une approche rigide et prescriptive du financement des organismes non caritatifs. Les nouvelles règles proposées dans la LEB permettant aux organismes de bienfaisance de faire des « déboursés admissibles » ou des subventions à des donataires non admissibles rendent le système plus confus, plus risqué et plus difficile pour les organismes de bienfaisance enregistrés et les organismes sans but lucratif de travailler ensemble et, par conséquent, peuvent empêcher les ressources philanthropiques et caritatives d’être acheminées vers les communautés qui en ont le plus besoin. 

 Coopération Canada a demandé à ses partenaires de la société civile de signer une lettre ouverte demandant au gouvernement du Canada d’apporter des changements immédiats à la LEB. Les changements proposés dans la lettre augmenteraient les possibilités de partenariats entre les organisations qui recherchent l’équité et les organismes de bienfaisance canadiens, ici au Canada et dans le monde entier, en plaçant davantage de ressources entre les mains des partenaires locaux afin que les fonds de bienfaisance aient le plus grand impact possible. 

 « Nous devons corriger la Loi d’exécution du budget et moderniser le régime de charité du Canada afin de pouvoir débloquer plus de ressources et de localiser et décoloniser notre travail avec les communautés au Canada et dans le monde entier », a déclaré Carelle Mang-Benza, responsable des politiques de Coopération Canada. 

 

À propos de Coopération Canada 

Coopération Canada rassemble et défend les organisations humanitaires et de développement international du Canada en réunissant les leaders du secteur, en influençant les politiques et en renforçant les capacités. Ensemble, nous travaillons avec des partenaires à l’intérieur et à l’extérieur du Canada pour bâtir un monde plus juste, plus durable et plus sûr. 

 

Contact de presse 

Gabriel Karasz-Perriau 

Gestionnaire des communications 

Coopération Canada 

gkaraszperriau@cooperation.ca 

(514) 945-0309 

Lancement du rapport sur la satisfaction des membres de Cooperation Canada

Lancement du rapport sur la satisfaction des membres de Cooperation Canada

Coopération Canada vient de lancer son Rapport sur l’enquête de satisfaction des membres 2022. Ce rapport est le résultat d’une étude approfondie basée sur les réponses à l’enquête distribuée aux membres d’octobre à décembre 2021.

Les principaux objectifs de l’enquête étaient de comprendre les priorités des membres et d’aligner le travail de Cooperation Canada sur celles-ci, d’éclairer la planification annuelle de Cooperation Canada grâce à l’apport direct des membres, et de disposer d’un cadre normalisé pour mesurer la satisfaction des membres au fil du temps.

Vous pouvez consulter le résumé du rapport ici. Le rapport complet, cependant, n’est disponible que pour nos membres.

Bonne lecture !

Coopération Canada est encouragée par l’augmentation de l’aide internationale dans le budget fédéral de 2022

Coopération Canada est encouragée par l’augmentation de l’aide internationale dans le budget fédéral de 2022

 

Le 7 avril 2022 (Ottawa) – Alors que les conflits, les urgences humanitaires, la COVID-19 et les changements climatiques font des ravages dans le monde entier, Coopération Canada est encouragée par le budget fédéral 2022 présenté aujourd’hui qui prévoit une augmentation de l’aide internationale du Canada et un engagement à éliminer les obstacles aux activités de bienfaisance dans la coopération internationale. 

Ce budget démontre que le gouvernement reste attaché à l’aide internationale comme moyen efficace d’améliorer la santé, la sécurité, la prospérité et les droits de la personne dans le monde. 

« L’aide internationale est un outil qui a fait ses preuves pour soutenir la paix, la sécurité et un développement équitable et durable », a déclaré Kate Higgins, directrice générale de Coopération Canada. « Alors que le monde fait face à la triple crise des conflits, de la COVID-19 et des changements climatiques, le leadership canadien est vital », a ajouté Mme Higgins. 

Le budget alloué à l’aide internationale du Canada atteint plus de 8 milliards de dollars cette année, par rapport aux 7,6 milliards de dollars en 2020-21. Bien qu’aucun calendrier pour les dépenses futures n’ait été fourni, il est encourageant de constater que le gouvernement va de l’avant avec ses engagements d’augmenter chaque année le budget d’aide au développement international, conformément à l’Agenda 2030 de développement durable des Nations Unies. Cette augmentation nous permet de nous aligner davantage avec nos pairs de l’Organisation de Coopération et de Développement Economique (OCDE). 

Coopération Canada se réjouit de voir ce budget répondre aux appels répétés du secteur de la coopération visant à réduire les entraves aux activités de bienfaisance au Canada et à l’étranger par le biais du projet de loi S-216, la Loi modifiant la Loi de l’impôt sur le revenu (utilisation des ressources d’un organisme de bienfaisance enregistré). Coopération Canada appuie le projet de loi S-216 tel que proposé. 

« Alors que le monde est confronté à de multiples crises, il est encourageant de voir tant l’augmentation de l’aide canadienne que la volonté de procéder à des réformes longtemps attendues de la législation désuète sur les organismes de bienfaisance, réformes qui permettront aux organisations canadiennes de développement international et d’aide humanitaire de promouvoir des partenariats équitables et féministes dans le monde entier », ajoute Mme Higgins. 

 

À propos de Coopération Canada

Coopération Canada rassemble et défend les organisations humanitaires et de développement international du Canada en réunissant les leaders du secteur, en influençant les politiques et en renforçant les capacités. Ensemble, nous travaillons avec des partenaires à l’intérieur et à l’extérieur du Canada pour bâtir un monde plus juste, plus durable et plus sûr. 

 

Contact de presse

Gabriel Karasz-Perriau 

Gestionnaire des communications 

Coopération Canada 

gkaraszperriau@cooperation.ca  

(514) 945-0309 

Coopération Canada est fière d’accueillir Kate Higgins en tant que nouvelle directrice générale

Coopération Canada est fière d’accueillir Kate Higgins en tant que nouvelle directrice générale

18 janvier 2022 (Ottawa) – Le conseil d’administration de Coopération Canada est ravi d’annoncer la nomination de Kate Higgins comme nouvelle directrice générale. Kate entrera en fonctions le 4 avril 2022. 

« Nous sommes ravis de cette annonce et nous nous réjouissons de l’énergie et de la vision que Kate apportera à ce rôle et au travail de Coopération Canada pour construire un monde plus juste, plus sûr et plus durable. Kate est une penseuse stratégique et, tout au long de sa carrière, elle a démontré son engagement envers les principes de coopération auxquels adhère Coopération Canada. Nous sommes entre de bonnes mains avec Kate à la barre, et nous nous réjouissons de travailler avec elle alors qu’elle dirigera Coopération Canada et sa talentueuse équipe vers la prochaine étape », ont déclaré Eileen Alma et Richard Veenstra, coprésidents du conseil d’administration de Coopération Canada.     

Kate est une leader accomplie et une gestionnaire expérimentée, avec plus de quinze ans d’expérience dans le développement international, la société civile, les groupes de réflexion et le gouvernement. Elle est actuellement directrice générale adjointe d’Oxfam Canada, où elle a dirigé les travaux de l’organisation en matière de stratégie et de communication et mené un certain nombre d’initiatives de changement organisationnel, en plus d’avoir été directrice générale par intérim en 2020. Avant de rejoindre Oxfam, Kate a travaillé pour CIVICUS, une alliance mondiale d’organisations de la société civile, où elle a dirigé le développement de la stratégie et le travail de l’organisation sur les données, le développement durable et l’action citoyenne. Elle a occupé des postes de direction en matière de politique et de recherche à l’Institut Nord-Sud et à l’Overseas Development Institute, où elle a dirigé des travaux sur la pauvreté chronique, les conflits prolongés, la justice économique des femmes et l’aide internationale, et mis en place plusieurs initiatives mondiales multipartites. Kate a commencé sa carrière à l’Agence australienne pour le développement international (AusAID), en travaillant sur les programmes pour l’Indonésie et la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Elle a vécu et travaillé en Australie, au Canada, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, en Afrique du Sud, en Thaïlande et en Ouganda et a effectué des missions dans plusieurs autres pays. Kate est diplômée en économie et en études du développement de l’université d’Oxford et de l’université de Sydney.  

« Je collabore régulièrement avec Coopération Canada, j’admire et je célèbre son travail depuis de nombreuses années. J’ai la certitude que Coopération Canada joue un rôle essentiel dans la représentation du secteur canadien du développement international et de l’aide humanitaire et dans la promotion d’un engagement canadien ambitieux dans le monde. Ce sera un grand privilège de diriger cette organisation et de travailler avec le conseil d’administration, le personnel, les membres et les partenaires pour positionner Coopération Canada, et notre secteur, pour l’avenir », a déclaré Kate Higgins, la nouvelle directrice générale de Coopération Canada. 

Kate remplacera Shannon Kindornay, qui occupe actuellement le poste de directrice générale par intérim. Shannon continuera à occuper le poste de chef des opérations de Coopération Canada. Maxime Michel, qui a remplacé Shannon pendant son congé parental, a assuré l’intérim en l’absence de Shannon.  

« Coopération Canada a la chance d’avoir une équipe de direction aussi solide. Le conseil d’administration remercie chaleureusement Shannon et Maxime pour leur dévouement, leur gestion compétente et leur leadership pendant la transition », ont ajouté Eileen Alma et Richard Veenstra. 

 

À propos de Coopération Canada 

Coopération Canada (anciennement le Conseil Canadien pour la coopération internationale) rassemble et défend les organisations humanitaires et de développement international du Canada en réunissant les leaders du secteur, en influençant les politiques et en renforçant les capacités. Ensemble, nous travaillons avec des partenaires à l’intérieur et à l’extérieur du Canada pour bâtir un monde plus juste, plus durable et plus sûr. 

Contact de presse
Gabriel Karasz-Perriau
Gestionnaire des Communications
Coopération Canada
gkaraszperriau@cooperation.ca
(514) 945-0309