Le 29 novembre 2021 (Ottawa) – Ce mardi, Mary Simon, la première gouverneure générale autochtone du Canada, a prononcé un discours du Trône orienté vers l’avenir, conçu pour faire avancer le Canada au bénéfice de tous. Il n’a pas été facile de diriger le pays pendant la pandémie et cela ne sera que plus difficile à mesure que nous nous rétablirons. Ancrer les décisions difficiles dans un engagement à « prioriser l’augmentation annuelle du budget d’aide à l’étranger et l’investissement dans un développement durable, équitable et féministe qui profite aux plus vulnérables du monde entier et fait la promotion de l’égalité des sexes » est la meilleure façon de soutenir les Canadiens et Canadiennes et de construire l’avenir que nous méritons tous.

En tant qu’organisations dont les membres représentent la majeure partie du secteur de la coopération internationale au Canada, nous nous réjouissons de cette annonce et sommes impatients de travailler avec le gouvernement pour mettre en œuvre cet engagement. En travaillant ensemble, nous pouvons créer un monde plus sain, plus équitable et plus résilient qui profite à tous.

La pandémie a brisé les chaînes d’approvisionnement, fait grimper l’inflation et a presque effondré notre système de soins de santé. Ce sont là des réalités auxquelles le gouvernement doit faire face pour freiner l’augmentation du coût de la vie et donner à notre économie locale les outils dont elle a besoin pour se rétablir. Pour ce faire, le premier ministre a renouvelé son engagement à arrêter la propagation de la COVID-19 partout.

« La pandémie a eu un impact dévastateur dans le monde entier, le fardeau le plus lourd étant porté par les soignants, en particulier les femmes. Les mesures prises par le Canada pour garantir l’accès aux vaccins pour tous deviendront un moment de l’histoire auquel nous réfléchirons avec regret ou avec fierté », a déclaré Julia Anderson, directrice générale du Partenariat canadien pour la santé des femmes et des enfants (CanSFE). « La reprise économique mondiale et nationale dépend de chaînes d’approvisionnement robustes qui nécessitent des économies locales florissantes. Rien de tout cela n’est possible lorsque les systèmes de santé mondiaux s’effondrent. L’accès à des outils vitaux dans la lutte contre la COVID-19 est essentiel relancer notre reprise et stabiliser les relations commerciales. »

Les conditions que nous créons pour notre rétablissement global doivent s’aligner à nos efforts pour protéger notre planète. Pour atteindre cet objectif, il est essentiel de veiller à ce que les communautés du monde entier disposent des connaissances et des outils nécessaires pour protéger notre biodiversité. « Investir dans la coopération internationale est l’un des outils les plus importants dans la lutte contre les changements climatiques », affirme Maxime Michel, directrice générale par intérim de Coopération Canada. « Les pays à faible et moyen revenu sont souvent les premiers à souffrir de la crise climatique mondiale et à ressentir ses effets le plus profondément. Cet engagement à accroître l’aide publique au développement du Canada signifie que nous avons la possibilité d’agir plus rapidement pour garantir que les personnes les plus touchées par les changements climatiques puissent répondre à leurs propres besoins. »

« Le secteur de la coopération internationale du Canada est toujours prêt à conseiller et à soutenir le premier ministre et le ministre du Développement international Sajjan dans leur cheminement vers la reprise et l’équité », ont déclaré Michel et Anderson.

-30-

À propos de Coopération Canada

Coopération Canada rassemble et défend les organisations humanitaires et de développement international du Canada en réunissant les leaders du secteur, en influençant les politiques et en renforçant les capacités. Ensemble, nous travaillons avec des partenaires à l’intérieur et à l’extérieur du Canada pour bâtir un monde plus juste, plus durable et plus sûr.

Coopération Canada a préparé une lettre de mandat alternatif pour le ministre du Développement international, qui souligne les principaux défis mondiaux qui devraient retenir l’attention du ministre durant son mandat, tout en demeurant ancré dans les grandes priorités pour l’épanouissement des Canadiennes et Canadiens. Vous pouvez la lire ici.

 

À propos de le Partenariat canadien pour la santé des femmes et des enfants

Le Partenariat canadien pour la santé des femmes et des enfants (le CanSFE) est composé d’une centaine d’organisations non gouvernementales (ONG) canadiennes, de plusieurs établissements universitaires, de regroupements de professionnels de la santé et de particuliers qui s’associent pour améliorer les résultats en matière de santé des femmes et des enfants dans plus de 1 000 communautés un peu partout dans le monde.

 

Pour de plus amples renseignements:

Maxime Michel

Cooperation Canada

mmichel@cooperation.ca

613-899-8766

Charmaine Crockett

CanWaCH

ccrockett@canwach.ca

613-863-9489