Reconnaissance du plaidoyer féministe et du leadership collaboratif dans la coopération mondiale 

 

 

Le prix Karen Takacs est décerné chaque année par Coopération Canada à une personne qui a notamment, par son travail en collaboration, fait une différence dans la vie des femmes dans le monde. Le prix récompense un leadership collaboratif exceptionnel et un engagement envers la promotion de l’égalité des femmes. Comme les années précédentes, la lauréate du Prix Karen Takacs est honorée pendant la Semaine du développement international et a l’occasion d’animer un atelier pour partager son expertise et son expérience du leadership collaboratif. 

À propos de Karen Takacs :

Karen Takacs était une dirigeante célèbre et appréciée de la communauté internationale canadienne. Pendant plus de 20 ans, Karen a travaillé sans relâche pour améliorer la vie et faire progresser les droits des femmes et des jeunes filles aux niveaux local, national et international, et a été un catalyseur de la collaboration dans le secteur international canadien. Tout au long de sa vie, Karen a été admirée pour sa capacité à motiver et à rassembler les gens autour d’une cause commune. Par ses encouragements, sa générosité et son humour, Karen a su mobiliser et soutenir les autres. Après le décès de Karen en 2015, Coopération Canada a créé un prix pour honorer sa contribution inestimable à la lutte pour la justice sociale et économique, et pour célébrer le leadership collaboratif unique dont elle a fait preuve tout au long de sa carrière, y compris lorsqu’elle était présidente du conseil d’administration de Coopération Canada. Pour la communauté canadienne du développement mondial, le prix Karen Takacs est un symbole de féminisme, de collaboration, de défense des droits, de mentorat et de résilience. 

Laureate 2021

 

 

Le 9 février, Coopération Canada a remis le Prix Karen Takacs à Rita Morbia pour son leadership et son engagement exceptionnel dans la promotion de l’égalité des femmes. Rita illustre les qualités que possédait Karen Takacs, elle a activement promu les mouvements pour la paix et la démocratie, les droits des femmes et l’autodétermination des autochtones.  

 

Processus de nomination
Les employé-e-s et les bénévoles des organisations membres de Coopération Canada sont invité-es à proposer des candidatures pour ce prix. 

Critères de sélection

Afin d’être considérée pour le prix, une candidate doit :  

  • S’identifier comme féministe 
  • Être nominée par ses pairs 
  • Être Canadienne ou résider au Canada 
  • Être une leader qui contribue à faire évoluer le pouvoir et à trouver de nouvelles façons de travailler en collaboration avec une optique intersectionnelle, en particulier dans le contexte actuel d’accentuation des inégalités. 

 

Attentes à l’égard de la lauréate 

  • Participation, en personne ou par vidéo, à l’événement de la Semaine du développement international de Coopération Canada. 
  • Siéger au comité du prix Karen Takacs pendant un an après la réception du prix. 
  • La lauréate sera invitée à organiser un atelier sur le leadership dans l’année de la remise du prix. 

 

Procédures de nomination 

La nomination écrite est le principal outil d’évaluation des candidates. Le comité n’examinera que les candidatures qui comprennent :  

  • Le curriculum vitae de la candidate.  
  • Au moins deux lettres de nomination (1000 mots maximum) qui donnent des exemples détaillés et des citations démontrant la défense de l’égalité des femmes et les contributions au leadership collaboratif de la candidate. Dans chaque lettre de nomination, il est demandé à l’auteur de la nomination de donner des exemples des éléments suivants :  
    • Preuve de la contribution de la candidate au plaidoyer féministe en faveur des femmes et des filles. 
    • Preuve de la façon dont la candidate a fait la différence en travaillant en collaboration. 
    • Preuve de la façon dont la candidate a remis en question les structures de pouvoir pour combattre l’inégalité. 
    • Preuve de la façon dont la candidate a influencé ou inspiré ses pairs.  
  • Dans la mesure du possible, veuillez ajouter des liens vers des sites Web, des articles ou d’autres documents qui décrivent et illustrent le travail de plaidoyer de la candidate et son impact, y compris des témoignages de personnes ayant bénéficié de l’activisme ou en ayant été témoins 

L’appel à candidatures est désormais ouvert.

Le comité examinera les candidatures et informera les candidates de la décision finale en janvier 2022.

Bénéficiaires Précédentes
La laureate du prix Karen Takacs 2020 

Zaida Bastos
Ancienne Directrice du programme de partenariats de développement au Fonds du primat pour le secours et le développement mondial (PWRDF) 

Zaida Bastos (à gauche) en Tanzanie.

Zaida a commencé à travailler avec le PWRDF en 1998. Au fil des années, elle a occupé plusieurs postes, notamment celui de Coordinatrice du programme Afrique et de Responsable du programme de financement externe. Au cours de sa carrière, elle a travaillé pour le Groupe de travail sur la réinstallation des réfugiés, pour l’UNESCO à Paris et au Programme des Nations unies pour le développement en Angola. Zaida est experte en développement communautaire, en égalité des genres et en développement organisationnel. Elle a travaillé à soutenir une formation efficace et l’intégration des politiques de prévention de l’exploitation et des abus sexuels au sein du PWRDF et avec les partenaires du PWRDF. 

2019 : Liz Bernstein Directrice fondatrice de la Nobel Women’s Initiative

2018 : Beth Woroniuk MATCH International Women’s Fund, Réseau canadien pour la paix et la sécurité des femmes

ET AUSSI
Kate McInturff Canadian Centre for Policy Alternatives (reçue par sa famille)

 

2017 : Patricia Erb, ancienne présidente et directrice générale de Save the Children Canada

2016 : Karen Takacs (reçue par sa famille)