Sixième édition du rapport Progression de la mise en œuvre des objectifs de développement durable à l’échelle nationale

Sixième édition du rapport Progression de la mise en œuvre des objectifs de développement durable à l’échelle nationale

Le rapport Progression de la mise en œuvre des objectifs de développement durable à l’échelle nationale fournit une analyse indépendante des examens nationaux volontaires (ENVs) déposés au Forum politique de haut niveau pour le développement durable des Nations Unies (FPHN). Soutenu par une coalition d’organisations de la société civile du monde entier et préparé par Coopération Canada, le rapport examine l’état actuel de la mise en œuvre du Programme 2030, décortique les tendances en matière de rapports et identifie les bonnes pratiques.

Ce rapport, la sixième édition, vise à fournir des indications et des recommandations utiles pour alimenter ces discussions et contribuer à orienter l’amélioration de la mise en œuvre et de l’établissement des rapports. L’examen des 42 rapports VNR soumis au HLPF en 2021, ainsi que l’analyse de 17 rapports de la société civile liés aux VNR, montrent des tendances à la fois positives et préoccupantes. Le rapport couvre tous les aspects de la mise en œuvre de l’Agenda 2030 à travers un examen des dispositifs de gouvernance, des mécanismes institutionnels et de l’engagement des parties prenantes, des politiques, des moyens de mise en œuvre et des rapports. Les principales conclusions, les études de cas de bonnes pratiques, les meilleures pratiques émergentes et les recommandations sont présentées tout au long de cette édition.

Errata

– Contrôle de validité de la société civile, page 32 – les informations attribuées à la Norvège doivent être attribuées au Danemark, selon un rapport préparé par le Danish 92 Group et Global Focus.

– Contrôle de validité de la société civile, page 38 – dans le rapport, nous lisons “Barwaqo Hussein, LNOB representative”, mais le titre correct devrait être “Bawarqo Hussein, representative of the Danish LNOB-coalition.”

Liens:

Cinquième édition du rapport Progression de la mise en œuvre des objectifs de développement durable à l’échelle nationale

Cinquième édition du rapport Progression de la mise en œuvre des objectifs de développement durable à l’échelle nationale

Le rapport Progression de la mise en œuvre des objectifs de développement durable à l’échelle nationale fournit une analyse indépendante des examens nationaux volontaires (ENVs) déposés au Forum politique de haut niveau pour le développement durable des Nations Unies (FPHN) en 2020. Soutenu par une coalition d’organisations de la société civile du monde entier et préparé par Coopération Canada, le rapport examine l’état actuel de la mise en œuvre du Programme 2030, décortique les tendances en matière de rapports et identifie les bonnes pratiques.

La cinquième édition du rapport (2020) met en évidence des tendances positives en ce qui concerne les rapports sur les partenariats, y compris le rôle joué par la société civile, et la cohérence des politiques. Toutefois, il souligne le silence persistant des États membres dans les rapports d’examen national volontaire sur la fermeture de l’espace civique, ainsi que l’absence de référence aux mécanismes nationaux de redditions de comptes. En outre, le rapport de cette année aborde les impacts de la pandémie de la COVID-19 sur la mise en œuvre globale des objectifs de développement durable (ODD).

Le webinaire interactif de lancement mondial (qui s’est tenu le 31 mars 2021) a présenté les principales conclusions du rapport et a offert les réflexions de représentant-e-s de gouvernements, des Nations Unies et d’organisations de la société civile aux niveaux mondial et national sur les conclusions et les expériences de rapport. En outre, les participant-e-s ont donné leur avis sur les possibilités de participation de la société civile et d’autres parties prenantes au sein du HLFP et des processus ENV en 2021

Participation d’acteurs multiples pour mettre en œuvre le Programme de développement durable à l’horizon 2030

Participation d’acteurs multiples pour mettre en œuvre le Programme de développement durable à l’horizon 2030

Le CCCI s’est associé au Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies pour examiner à quel point les gouvernements déploient des efforts pour mettre en œuvre le Programme de développement durable à l’horizon 2030 avec les diverses parties concernées. Le Programme exhorte les gouvernements à mettre en place des mesures visant la totalité de l’appareil gouvernemental et de la société pour atteindre les objectifs de développement durable. Une recension des rapports produits par les États qui ont été déposés au Forum politique de haut niveau pour le développement durable des Nations Unies entre 2016 et 2019 a dégagé des tendances et décrit l’expérience des États quant à la participation d’acteurs multiples. Le rapport issu de cette étude présente dix enseignements qui éclaireront les approches inclusives et participatives dans la mise en œuvre du Programme.  

VNR Stakeholder Engagement Research

(en anglais seulement)

Quatrième édition de la mise en œuvre des objectifs de développement durable (ODD) au niveau national

Quatrième édition de la mise en œuvre des objectifs de développement durable (ODD) au niveau national

Progression de la mise en œuvre des objectifs de développement durable à l’échelle national est la quatrième édition de séries annuelles commandées par les organismes de la société civile. Le rapport indépendant examine les 47 rapports d’examens nationaux volontaires soumis en anglais, français, espagnol, russe et arabe au Forum politique de haut niveau pour le développement durable des Nations Unies. 

 

Le rapport a été préparé par le Conseil Canadien pour la Coopération International (CCCI)L’étude identifie dix piliers clés pour l’actualisation effective de l’Horizon 2030. Ce rapport recognait les pratiques exemplaires et tire des conclusions tout en offrant des recommandations pour l’amélioration de la mise en place des objectifs de l’Horizon 2030. Ce rapport assist au pays comment employer le Forum politique de haut niveau pour le développement durable des Nations UniesEn plus, cette étude offre une analyse comparative des rapports nationaux volontaires en 2016, 2017 et 2018.  

 

Le rapport examine l’état actuel de la mise en œuvre de l’Horizon 2030, identifie les pratiques exemplaires d’engagement des parties prenantes, la mise en pratique des objectifs de développement durable, et le recueillement d’informations. De plus, le rapport examine l’intention de ne pas laisser personne pour compte, la mise en pratique des trois dimensions du développement durable et les sources de financement pour le programme Horizon 2030. La quatrième Progression de la mise en œuvre des objectifs de développement durable à l’échelle national examine aussi la tendance inquiétante de la disparition de l’espace civique dans le monde.  

 

 


Balado: Les objectifs du développement durable et la stratégie nationale pour le Programme 2030

Balado: Les objectifs du développement durable et la stratégie nationale pour le Programme 2030

 

Dans cet épisode de Les ondes de la coopérationNicolas Moyer, PDG du CCCI, anime une conversation relative aux objectifs du développement durable (ODD), à l’arrivée imminente de la stratégie nationale canadienne pour leur mise-en-œuvre, ainsi que la façon dont la société civile contribue pour atteindre les objectifs. 

Nos invitées sont : 

Tina Cobb – Conseillère principale en politiques du Développement durable et des Partenariats stratégiques dans l’Unité des objectifs de développement durable avec Emploi et Développement social Canada. 

Michèle Asselin – Directrice générale de l’AQOCI, l’association québécoise des organisations de coopération internationale.

Balado: Les objectifs du développement durable et la stratégie nationale pour le Programme 2030

Quatre éléments incontournables de la Stratégie nationale du Canada pour le Programme 2030

Shannon Kindornay, Directrice, recherche, politique et pratique du Conseil canadien pour la coopération internationale, et Laurel Wayne-Nixon, Chercheure Principale en politique ODD pour le British Columbia Council for International Cooperation

 

De mars à mai 2019, le British Columbia Council for International Cooperation et le Conseil canadien pour la coopération internationale ont collaboré à la préparation d’une série de notes d’information sur les bonnes pratiques de la mise en œuvre du Programme 2030 dans le but d’étayer la stratégie nationale du Canada. À la lumière de ces travaux et d’une plus grande participation à la consultation sur la mise en œuvre de cette stratégie, nous nous attendons à ce que quatre éléments clés surgissent du projet de Stratégie nationale du Programme 2030 au Canada, dont le lancement est prévu avant l’été prochain.

 

1) Orientation sur tous les aspects de la mise en œuvre du Programme 2030

Étant donné qu’il ne reste que 11 ans à l’ordre du jour, la stratégie nationale devra définir tous les aspects de la mise en œuvre, en mettant particulièrement l’accent sur les mesures que le gouvernement prendra pour accélérer son action et la manière dont il agira. Cela signifie que la stratégie devra aller au-delà de la description des priorités du développement durable et inclure des campagnes pour sensibiliser de manière continue, mobiliser les acteurs non étatiques et les diverses communautés, favoriser les partenariats, renforcer les capacités de mise en œuvre, coordonner tous les ordres de gouvernement et dans tous les secteurs, localiser la mise en œuvre mais aussi suivre et évaluer les progrès accomplis. Nous nous attendons à ce que le plan précise qui est responsable de quoi, comment la mise en œuvre se déroulera à travers les processus existants et nouveaux et les étapes clés. C’est dans ce contexte que nous explorerons comment le gouvernement du Canada compte rendre l’approche pansociétale de la mise en œuvre plus significative, en particulier pour les collectivités qui risquent d’être laissées de côté.

 

2) Un plan pour ne laisser personne de côté

Dans son rapport de 2018 aux Nations Unies sur les progrès réalisés dans la mise en œuvre du Programme 2030, le Canada a mis l’accent sur les efforts visant à ne laisser personne de côté. Le Programme 2030 ne vise pas à changer les moyennes. Son succès repose sur le progrès pour tous, partout dans le monde, et les gouvernements seront jugés sur leur capacité à cibler les plus en retard en premier. Nous prévoyons que la stratégie nationale souligne ceux qui sont laissés de côté au Canada comme à l’étranger, et qu’elle s’accompagne d’une feuille de route claire sur la façon dont le Canada s’impliquera et encouragera l’autonomisation et le leadership des personnes identifiées.

 

3) Un plan national pour un leadership mondial

Nous nous attendons à ce que la Stratégie nationale canadienne du Programme 2030 décrive comment le Canada réalisera des progrès en matière de développement durable au Canada et à l’étranger. L’universalité du Programme 2030 exige que des mesures soient prises pour relever les défis du développement durable au Canada et dans le monde, tels que le changement climatique, la stabilité financière et les pandémies qui transcendent les frontières. À l’échelle mondiale, ne laisser personne de côté c’est se concentrer sur ceux qui accusent le plus grand retard à travers les efforts déployés par le Canada pour appuyer le développement durable dans d’autres pays. Dans le but de soutenir le leadership mondial du Canada, nous nous attendons à ce que la Stratégie nationale canadienne du Programme 2030 élabore un programme ambitieux pour la mise en œuvre du Programme 2030 au Canada, et cela en rapport avec les engagements mondiaux du Canada, fondés sur des preuves, des priorités locales et des approches pansociétales efficaces visant à ne laisser personne de côté.

 

4) Un système de reddition des comptes solide

La consultation portait notamment sur le Cadre d’indicateurs canadien pour suivre les progrès réalisés par le Programme 2030 ainsi que sur la transparence et la reddition de comptes. Nous nous attendons à ce que la stratégie nationale comprenne un engagement de transparence à rendre compte des progrès réalisés au Canada et dans le monde. Au Canada, le portail de données sur les ODD est déjà une bonne pratique pour ce qui est de fournir aux Canadiens les données les plus récentes sur la mise en œuvre des ODD. Il est dorénavant nécessaire d’avoir un calendrier pour la diffusion de rapports plus complets aux niveaux national et mondial. Nous nous attendons également à ce que des dispositions soient prises pour revoir la stratégie nationale elle-même, qui pourrait par exemple avoir lieu en 2025 et 2030, et qui mettrait l’accent sur les leçons apprises, les facteurs de réussite, la correction de cap et les efforts futurs. Enfin, la Stratégie nationale du Canada pour le Programme 2030 devrait préciser comment les représentants élus, les personnes vivant au Canada et les organismes indépendants, tels que les conseils des droits de la personne, participeront à la mise en œuvre du Programme 2030 afin d’assurer la reddition de comptes globale.

 

La Stratégie nationale du Canada pour le Programme 2030 offre un important potentiel pour aider à l’avancement du développement durable au Canada et à jeter les bases d’une société plus inclusive, prospère, respectueuse de l’environnement et collaborative. Comme bien d’autres, nous sommes prêts à contribuer à l’approche pansociétale canadienne pour que personne ne soit laissé de côté.

 

Le présent article d’opinion s’inscrit dans le cadre de la série sur les bonnes pratiques pour la mise en œuvre du Programme 2030 produite par le British Columbia Council for International Cooperation et le Conseil canadien pour la coopération internationale et financée en partie par par le Programme des objectifs de développement durable du gouvernement du Canada. Les opinions et interprétations contenues dans cette publication sont celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement celles du gouvernement du Canada.